Fribourg - Posat

Fribourg - Sarine

Fribourg - Sarine

 

Un chemin (indicateur Payerne) conduit à Lucens en passant par Payerne et la vallée de la Broye (Route Fribourg – Payerne - Lucens). Notre chemin (indicateur Romont) passe par Hauterive et Posat pour arriver à Romont.

Nous traversons la Glâne par le pont Ste-Appoline, qui remonte à l’année 1243, la chapelle se trouvant à l’extrémité du pont est mentionnée pour la première fois en 1147 et a été reconstruite en 1566.

L'abbaye de Hauterive

Nous choisissons le chemin qui passe par l’abbaye cistercienne d'Hauterive en direction d’Ecuvillens. Nous traversons le bois de Monterban et le terrain de l’institut agricole de Grangeneuve. Ensuite nous descendons jusqu’à l’'abbaye, située dans la vallée idyllique de la rivière. Le tronçon menant à Hauterive est balisé avec l’inscription "Itinéraire culturel européen". L'abbaye fut édifiée en l'an 1138 grâce à un don de Guillaume de Glâne, à sa demande, le monastère de Cherlieu en Bourgogne envoya l'abbé Gérard accompagné par 12 moines et quelques frères pour s'y établir. Le donateur, nommé chevalier de Glâne, entra lui-même au couvent et y mourut en l’an 1143. Son tombeau se trouve dans le mur gauche du chœur de l'église. Cette église, comme toutes celle de l’ordre des cisterciens, est dédiée à la Vierge-Marie, la sainte patronne est fêtée le 15 août, le jour de l'Assomption. Les bâtiments actuels du couvent datent du 18ème siècle. Entre 1848 et 1939 l'abbaye de Hauterive fut inhabitée. Après la réintégration des cisterciens, l’édifice a été rétabli le 30 octobre 1973 et retrouva tous ses droits comme abbaye. L’église, dont la voûte est légèrement brisée, fut édifiée entre 1150 et 1160, durant la période de transition entre l’art roman et le gothique.

Chapelle de Posieux

Chapelle de Posieux

Nous continuons notre route en montant en direction de l’Ouest vers Posieux. La chapelle et sa statue monumentale en marbre de Carrare sont dédiées au Sacré-Cœur de Jésus. Le chemin continue en passant par Ecuvillens et son église, longe l’aérodrome et traverse le Bois à l’Abbé. Par le Champ de la Croix, nous atteignons ainsi Posat, lieu où, en 1140, fut construit un couvent des Prémontrés; en 1362 58 nonnes y habitaient encore; le titre de prieure était porté par Sœur Emma.

Chapelle de Posat

Chapelle de Posat

IIl fut fermé en 1580 soit un an après l'abbaye de Marsens, l’auberge-restaurant De la Croix d’Or a été construite sur les fondations du couvent. La chapelle originale de Posat, datant de l’époque de la fondation du couvent, a été détruite puis rebâtie et consacrée en l’an 1675; à cette époque, sa source d'eau à laquelle on attribuait des vertus curatives en a fait un lieu de pèlerinage très fréquenté.

Intérieur de la Chapelle de Posat

Intérieur de la Chapelle de Posat

Entre 1145 et 1159, la chapelle abrita les sœurs de St-Norbert, elle fut remise aux Jésuites de Fribourg, qui ne s'occupèrent malheureusement pas d'entretien. C’est par l'intervention de Madame de Praroman, qui s'émut de son état de délabrement, qu’on assura la restauration de la chapelle; celle-ci fut ensuite consacrée par le vicaire-général Dumont.

Posat - Romont

Après Posat, nous traversons la Glâne et ses gorges, passant par le bois de Grands-Champs, et arrivons à La Crétause. Nous continuons notre chemin vers l'Ouest jusqu’à Autigny, où nous visitons l’église, qui nous invite à la méditation. Parallèlement à la Glâne, nous cheminons de nouveau vers l’Ouest pour arriver à Chavannes-sous-Orsonnens, la chapelle du village, en style baroque tardif, date du 16ème siècle. On y trouve une représentation de St-Jacques apôtre et pèlerin, ainsi que de St-Christophe. Sur les magnifiques fresques, on reconnaît entre autres Jacques-le-Mineur.

Abbaye de la Fill e de Dieu

Abbaye de la Fill e de Dieu

Nous empruntons ensuite l'agréable petite route qui, sur 6 km, mène à Chavannes-sous-Romont. Un peu à l’écart, nous apercevons la chapelle de Notre-Dame-de-l'Epine de Berlens, aujourd’hui encore lieu de pèlerinage réputé pour la guérison de maladie oculaires. Peu avant Chavannes, nous atteignons l’Abbaye de la Fille-Dieu fondée en 1268, un lieu de méditation important. La communauté fait partie de l’Ordre cistercien de la stricte observance. 

Romont sur la colline

Romont sur la colline

L'église fut consacrée en 1346 et complètement restaurée entre 1991 et 1996. Les vitraux de l’artiste anglais Brian Clarke sont particulièrement remarquables. En pénétrant dans la ville historique de Romont, établie au 13ème siècle, nous terminons notre première étape en pays romand. Le Champ des étoiles (Compostela), qui se situe au-dessus du tombeau de l’apôtre St-Jacques-le-Majeur, nous rappelle que nous sommes sur le Chemin de St-Jacques qui nous mène à Santiago de Compostela

 

Tour et collégiale de Romont

Romont doit son nom à la colline, sur laquelle elle est bâtie (mons rotundus = mont rond). Le bourg moyenâgeux a été fortifié par Pierre II de Savoie en 1239. Les tours du fort, les remparts, les vieux puits et les façades des maisons sont très impressionnants. Dans cette petite ville renommée comme centre du vitrail, nous découvrons un château savoyard, qui abrite le Musée Suisse du Vitrail. Le « Circuit du Vitrail » est aussi très recommandé, il nous mène à cinq endroits différents des alentours de Romont et dure environ trois heures.

Vitrail

Vitrail

La construction de la Collégiale a été autorisée en 1244 et elle fut consacrée à Notre-Dame de l’Assomption en 1296. C’est une des plus belles églises gothiques de Suisse, on y trouve une remarquable collection de vitraux, des statues, une grille de chœur, un retable, ainsi qu’une représentation de St-Jacques sur une des stalles. Dès1977 la statue de St-Jacques, située à la place St-Jacques, nous rappelle l'ancienne auberge «Hôtel de St-Jacques»..